Suis-je encore finançable ?

Les étudiants qui s’inscrivent dans l’enseignement supérieur sont « financés » par le Ministère. Cela signifie que l’établissement supérieur reçoit de celui-ci, pour ces étudiants, un subside sensé couvrir le coût qu’ils génèrent.

 Vous êtes finançable si..

  • Vous êtes ressortissant d’un pays membre de l’Union Européenne.
  • Vous êtes assimilé à un étudiant finançable (Etudiant hors UE mais : résident de longue durée – réfugié, apatride – résident de plus de 3 mois ayant une activité professionnelle ou un revenu de remplacement – émargeant du CPAS – dont le (la) père, mère, tuteur légal, conjoint, cohabitant légal est de nationalité UE ou remplit une des conditions ci-dessus – boursier).
  • Tu remplis les conditions de réussite

(clique ici pour le savoir )

 Vous n’êtes pas finançable si..

  • Vous êtes de nationalité étrangère d’un pays hors Union Européenne et vous n’êtes pas exempté du paiement du DIS .
  • Vous n’êtes plus en situation de réussite (voir ci-dessus)

Que faire si vous n’êtes pas finançable:

Les autorités de l’établissement d’enseignement supérieur (Hautes-Ecoles/Universités/…)  peuvent refuser d’inscrire l’étudiant qui n’est plus considéré comme finançable.

Elles n’y sont toutefois pas contraintes. L’étudiant peut donc toujours solliciter son inscription via une demande de dérogation reprenant au minimum un lettre de motivation. La procédure à suivre peut varier d’une institution à l’autre : renseignez-vous donc bien auprès du secrétariat de votre institution ou regardez directement dans le Règlement Général des Etudes de l’établissement.

Si vous estimez avoir été refusé pour une raison injuste vous pouvez également introduire un recours contre le refus d’inscription

Remarque importante : l’étudiant dont l’inscription est refusée peut néanmoins toujours s’inscrire dans l’enseignement supérieur de promotion sociale dont les baccalauréats et masters sont correspondants à ceux du plein exercice. Des passerelles vers le plein exercice sont ensuite possible, après l’obtention du titre ou diplôme de promotion sociale